Neolait, la force d’une expertise de proximité.

17 avril 2020

Désinfection : prévention gagnante contre les pathogènes en élevage

La mortalité des veaux, les diarrhées, les mammites, les boiteries… résultent d’une pression sanitaire en élevage, dont l’enjeu reste important.

La mise en place d’un protocole de désinfection s’avère indispensable pour limiter leurs incidences sur les performances techniques et économiques.

La désinfection vise à éliminer, ou tout du moins à réduire au minimum la population d’agents pathogènes présents dans un élevage : virus, bactéries, parasites (coccidiose, cryptosporidiose), levures… Si une désinfection efficace permet de contrôler les maladies infectieuses, elle n’est nullement une stérilisation. La désinfection s’applique à de nombreux environnements : eau de boisson, matériel, bâtiment… Chaque désinfectant est actif contre un certain nombre de pathogènes.

Pour choisir un produit, il est important de vérifier :

La prévention globale intègrera également la lutte contre les nuisibles : rongeurs et insectes. Parmi ces derniers, certains sont responsables de maladies ou porteurs de germes infectieux : une mouche peut transporter jusqu’à 1 million de bactéries.

Pas de désinfection sans détergence

La désinfection efficace des bâtiments passe par un protocole rigoureux. Pour agir, les substances actives doivent être en contact avec une surface la plus propre possible. La matière organique (bouse séchée…) inhibe l’action des substances actives biocides. Avant toute désinfection, il faut appliquer le détergent et nettoyer au nettoyeur haute pression pour décoller la matière organique des surfaces.La détergence se réalise avec un produit alcalin, spécialement adapté au nettoyage des surfaces très encrassées. Ces produits dissolvent les matières organiques, dépôts gras, résidus de traite, protéines sur les carrelages, plastiques, tubulures, béton… La solution détergente s’applique avec un pulvérisateur ou un canon à mousse à température ambiante, en procédant de bas en haut.

Ajuster la dose d’emploi

Pour être efficace, la désinfection des bâtiments doit se faire au minimum deux fois par an.

Par ailleurs, une désinfection s’impose :

Le calcul du volume nécessaire de solution désinfectante doit intégrer le traitement des murs : multipliez la surface au sol par 1,6 pour avoir la surface totale à désinfecter.

Le produit dilué sera appliqué à la limite du ruissellement. Comptez alors 0,3 l/m².  Ex : pour 300 m² de surface au sol = 300 * 1.6 * 0.3 = 144 litres de solution désinfectante.

Partager cet article :

Galerie vidéos

La gestion de l’amidon dans les rations

Découvrez notre toute nouvelle vidéo et les nouveautés produits sur la valorisation de l’amidon dans la ration.

Play

Présentation de Neolait

Retrouvez notre vidéo de présentation : notre métier, nos engagements, nos équipes.

Play

Nouveauté : bolus Dietevit™ Prepalac 3.5

Découvrez le nouveau bolus Dietevit™ Prepalac 3.5 destiné au démarrage de la lactation.

Play

Néomix Optiflore

Néomix Optiflore permet d’avoir une meilleure gestion du risque d’acidose en comparaison au bicarbonate de sodium.

Play

Néolysa HD

Plus qu’un hépato, c’est une Néolysa.

Play

Adaptomix

Adaptomix, votre minéral sur mesure en quelques clics.

Play

Dietevit Vitalité 1.40

Dietevit Vitalité 1.40, le premier bolus bi-phase du marché.

Play