Neolait, la force d’une expertise de proximité.

13 juillet 2022

Les ruminants savent valoriser les co-produits agro-alimentaires

Les ruminants participent activement à la durabilité environnementale en consommant les co-produits issus de l’industrie agro-alimentaire, que cette dernière considère comme des « déchets ». Alors, pourquoi s’en priver ?

Ces co-produits sont très variés, autant en termes de provenance : industrie de l’amidonnerie, de l’éthanol, de la meunerie, de la biscuiterie… que de valeurs : teneurs en protéines brutes, en amidon, en sucres… Ils ont l’avantage d’être de bonnes sources nutritionnelles pour les animaux, à des prix intéressants. Et ce, surtout lors de hausse du cours des matières premières.

Les co-produits, sources de protéines

Les tourteaux
Leur utilisation est tellement courante que l’on oublierait presque que les tourteaux sont avant tout des co-produits de l’industrie de l’huilerie. Ils sont obtenus par pression des graines oléagineuses (tourteau de pression ou encore tourteau expeller), puis par extraction éventuelle à l’hexane (tourteau, d’extraction ou encore tourteau déshuilé).
Leur composition est variable et plus ou moins riche en protéines (cf tableau 1). Le tourteau de soja est le plus intéressant par sa richesse en protéines et en UFL. Cependant, sa provenance est souvent OGM : sa substitution par du tourteau de colza est intéressante dans les cahiers des charges non OGM. Le tourteau de tournesol est quant à lui moins intéressant car il apporte peu d’UFL.

Tourteaux de soja

Les drêches
Les drêches sont des co-produits de l’industrie de l’éthanol. Elles peuvent être de blé, de maïs ou encore d’orge (donc de brasserie). Elles ont pour point commun d’apporter entre 25 et 31% de MAT lorsqu’elles sont sèches.
Sous cette forme, les drêches peuvent être stockées en silo ou à plat dans un bâtiment couvert.
Elles existent également sous forme humide, à stocker dans des silos bâchés. Dans ce cas, il est important de fermer bien hermétiquement le silo afin d’abaisser le pH en dessous de 4,5 – tout comme un silo d’ensilage de maïs. Le silo doit être ni trop haut, ni trop large afin d’avancer de 15 à 20 cm par jour. Il est important de connaître le taux de matière sèche de ces drêches humides afin de juger du prix à la tonne.

Drêche orge

Les co-produits équilibrés

Le corn gluten feed (CGF) et le gluten feed de blé sont des co-produits issus de l’industrie de l’amidonnerie. Ils sont le résidu du grain, une fois l’amidon extrait, ce qui concentre les autres éléments nutritionnels : cellulose, protéines.
Ces co-produits sont intéressants pour leur apport en amidon, mais également en protéines : cela leur confère un profil équilibré, proche de certains aliments de production (cf tableau 3).
Tout comme les drêches, ces produits sont aussi disponibles sous forme humide et doivent alors être stockés dans les mêmes conditions.

Gluten feed de blé

Les co-produits fibreux

Les pulpes de betterave sont livrées surpressées ou déshydratées en élevage. Ces pulpes sont issues de l’industrie sucrière et apportent de la cellulose (cf tableau 4). Les pulpes surpressées sont sous forme humide. Les conditions de stockage sont identiques à de nombreux produits humides : sous une bâche, milieu acide (pH < 4.5), avancement rapide du silo pour éviter les échauffements et le développement de moisissures. Malheureusement, ce produit est accessible uniquement dans un rayon limité autour des sucreries. Cependant, ces pulpes surpressées peuvent être déshydratées. Elles sont alors disponibles dans tout le pays.

Pulpe de betterave

Les co-produits à amidon et sucres

Moins connus, les co-produits issus des biscuiteries sont pourtant de très bonnes sources de sucres et d’amidon. Leur goût sucré leur confère une appétence élevée : ces co-produits sont intéressants pour augmenter la fréquentation des systèmes robotisés. (cf tableau 2)

Cette liste de co-produits est non exhaustive puisqu’il en existe de nombreux autres : germes de maïs, fibres de blé, pommes de terre…. Pour plus d’informations, vous pouvez contacter votre conseiller technico-commercial.

Les co-produits, sources de protéines.
Partager cet article :

Galerie vidéos

Neomilk – gamme d’aliments d’allaitement

Neolait propose donc une gamme de produits d’aliments d’allaitement, alliant performance et sécurité, grâce à une sélection de matières premières laitières « haut de gamme » et à son savoir-faire unique au niveau de la formulation.

Play

La gestion de l’amidon dans les rations

Découvrez notre toute nouvelle vidéo et les nouveautés produits sur la valorisation de l’amidon dans la ration.

Play

Présentation de Neolait

Retrouvez notre vidéo de présentation : notre métier, nos engagements, nos équipes.

Play

Nouveauté : bolus Dietevit™ Prepalac 3.5

Découvrez le nouveau bolus Dietevit™ Prepalac 3.5 destiné au démarrage de la lactation.

Play

Néolysa HD

Plus qu’un hépato, c’est une Néolysa.

Play

Adaptomix

Adaptomix, votre minéral sur mesure en quelques clics.

Play

Dietevit Vitalité 1.40

Dietevit Vitalité 1.40, le premier bolus bi-phase du marché.

Play